Reacts, les yeux du Code orange

2014-10-09

Published on iitreacts.com (pdf)

image Code Orange
image Code Orange


Le jeudi 9 octobre 2014, l’Agence de la santé de Montréal a procédé à la simulation d’un écrasement d’avion faisant plusieurs blessés. Près de soixante fausses victimes, incarnées par des comédiens, ont été transportées à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal pour y être soignées. L’objectif ? Mesurer la réactivité et la qualité du travail des différents intervenants appelés à sauver des vies. Dans le monde médical, une telle opération est qualifiée de « Code orange ». Reacts était sur place.


« Participer à la simulation du Code orange est une excellente occasion de démontrer la flexibilité et l’efficacité de Reacts, explique Yanick Beaulieu, fondateur de Reacts et cardiologue-échocardiographiste / intensiviste à l’Hôpital du Sacré-Coeur. Grâce à des caméras placées à certains endroits stratégiques et à une interface qui permet de transmettre une grande quantité d’information en même temps, Reacts donne des yeux aux décideurs et facilite la collaboration entre toutes les équipes. »


Reacts est une plateforme numérique de communications collaboratives hautement sécurisée qui permet d’optimiser l’interactivité grâce à des fonctionnalités innovantes. Dans le cadre du Code orange, Reacts avait pour mission de relayer les interventions en direct, depuis l’héliport, le triage à l’urgence, les salles de réanimation et deux autres hôpitaux associés à la simulation, jusque dans la salle des commandes et la salle des dignitaires. Le tout à l’aide de simples ordinateurs, tablettes et webcams.


C’est la première fois qu’une telle simulation était retransmise en direct !

« Le “ CODE ORANGE “ est le code internationalement reconnu lors d’une catastrophe ou d’un sinistre externe qui exige le transport massif de personnes vers les hôpitaux », explique Michel Garceau, coordonnateur régional des mesures d’urgence à l’Agence de la santé.


La simulation heure par heure

6 h 30: L’écrasement d’un avion dans le nord du Québec est signalé.

7 h 15: L’Agence de la santé avise l’Hôpital du Sacré-Cœur. Près de 200 victimes sont annoncées. L’urgence de l’hôpital est sur le pied de guerre.

7 h 30: Déclenchement du Code orange. À l’hôpital, toutes les équipes se préparent.

8 h 30: Le 1er hélicoptère atterrit avec trois patients à bord. Cinq minutes plus tard, un autre hélicoptère atterrit à son tour.

De 8 h 30 à 10 h 30: Les hélicoptères se succèdent. Chaque patient est évalué au triage en moins de 60 secondes, puis dirigé vers les unités de soins adaptés. Quarante patients sont traités au Sacré-Cœur, dix sont transférés au Centre des grands brûlés de l’Hôtel-Dieu et dix autres au Centre de traumatologie de l’Hôpital Jean-Talon.

10 h 30: La simulation du Code orange se termine. Tous les patients ont été pris en charge.

11 h 30: Conférence de presse – bilan de la simulation.


« Reacts, c’est les yeux du Code orange, insiste monsieur Beaulieu. Mais la plateforme fait bien plus que de la retransmission audio-vidéo de haute qualité. Elle permet à n’importe qui de communiquer à distance, de partager des fichiers et des applications, tout en intégrant des outils innovants comme la réalité augmentée et la superposition d’images et d’objets numériques. »


Reacts est lancée officiellement le 5 novembre 2014 auprès des professionnels. Peut-être fera-t-elle partie un jour des applications que chacun d’entre nous utilisera.

Share